RTTBlog - Activité TRAIL

Rechercher

INSCRIPTION AUX ACTIVITES

News JOGGING INTERNATIONAL

22 avril 2015 3 22 /04 /avril /2015 11:45
Pascal sur le MARATHON de PARIS 2015

En préambule, je souhaiterais féliciter les coureurs du MDS pour leur magnifique aventure.

Me voici de nouveau, après Reims, dans cette fameuse épreuve qu’est le marathon.

Cela fait presque 2 mois que je me prépare pour le jour J.

1 heure avant le départ, je réussis à me mettre en 1ère ligne du sas des « 4h15 », bien décidé à réussir l'exploit des « moins de 4h ».

Après une attente interminable, il nous libère enfin de notre sas, 15 minutes avant le départ, pour rejoindre la ligne de départ.

9h50 :départ.

Les 3 premiers kilomètres sont compliqués avec des courbatures dans les mollets (comme d’habitude).

A partir du 5ème kilomètres je commence à doubler les coureurs du sas précédent, je continue ma remontée, les kilomètres défilent : tout va très bien.

Il faut malgré tout, faire attention aux zones de ravitaillement «casse-gueule », et leurs amoncellements de peaux de bananes et d'oranges.

Pascal sur le MARATHON de PARIS 2015

Passage au semi-marathon environ 1h58min.

Au 22ème kilomètre, du côté de la gare de Lyon, Alain m'attend pour finir la course.

Au 24ème kilomètre: passage à vide.

Le premier tunnel (en remontant les quais) est éprouvant. Malgré la fermeture à la circulation, les gaz d'échappement sont encore bien présents et cela devient difficile de respirer.

Cependant, j'arrive à reprendre un bon rythme, mais plus celui des « moins de 4h » !

Ravitaillement au 25ème Kilomètre.

Jusque-là, j'ai réussi à éviter les jets d'eau des pompiers, mais il commence vraiment à faire chaud. Je me rapproche alors de l’un d’eux, et… déluge ! Je me prends des litres d'eau sur la «tronche »… mes chaussures font floc floc…

La route continue, enchainements des voies sur berges, et des tunnels toujours aussi étouffants.

Vers le 30ème kilomètre, se trouve un ravitaillement Isostar.

Une catastrophe ! Le sol est enduit de boisson énergisante et les chaussures collent au bitume... un vrai bonheur !

 

35ème kilomètre, la chaleur est toujours aussi présente et pesante, je commence à sentir mes jambes se durcir et le manque de gainage se ressent fortement.

Les kilomètres passent, je m'accroche à Alain, qui m'encourage toujours autant.

Fini le rêve des « moins de 4h », je suis aux alentours des 6 minutes au kilo.

Le parcours devient très difficile: je n’arrête pas de slalomer entre les gens arrêtés et ceux qui marchent.

40ème kilomètre et dernier ravitaillement : et là, je marche moi aussi sur une centaine de mètres, le temps de me désaltérer.

Je repars difficilement avec la volonté de finir, je n’ai plus de force dans les abdos pour monter correctement les jambes, mais malgré tout, on arrive avec Alain à doubler encore des coureurs.

Au 42ème kilomètre, c’est la Délivrance, on aperçoit enfin la ligne d'arrivée !

Malheureusement Alain est obligé de quitter le parcours, car arrêté par un officiel juste avant l'arrivée.

Je passe la ligne d'arrivée au bout de 04:04:55 : soit une moyenne de 5min 46sec au kilo (pour info je devais être à 5min 41" au kilo pour réaliser moins de 4h), record battu mon ancien chrono était de 4:20:10 à Reims.

Pascal sur le MARATHON de PARIS 2015

En conclusion, tout d'abord un grand merci à Alain de m'avoir accompagner sur les 20 dernier kilomètres.

Pour en revenir à la course, très beau parcours, malgré une chaleur pesante, et des coureurs qui s'inscrivent dans un sas qui ne correspond pas à leur performance.

Du 5ème au 42ème kilomètre, je n'ai fait que slalomer pour essayer de garder une vitesse constante.

 

Le rendez-vous est pris, l'année prochaine, je compte bien réussir mon objectif des « moins de 4h ». Je suis, d’ailleurs, déjà inscrit dans le sas des 3h45.

 

Mais avant la 40ème édition marathon de Paris en 2016, il y a les 100 km de Millau en septembre, et cette fois je vais travailler sérieusement le gainage !!!!!!

 

A bientôt, pour de prochaines / nouvelles aventures !

Partager cet article

Publié par Pascal
commenter cet article

commentaires

la boulette 06/05/2015 17:07

Bravo !!!!!!! le prochain sera en dessous des 4h, c'est sür. Avec un peu de gainage .... hihihihi.

Pitchoune 24/04/2015 22:08

Bravo Pascal, tu as amélioré ton chrono!! Ne vas pas plus vite que "ta musique"......tu as encore une sacrée marge de progression...Patience et gainage (ha ça oui!) et tu verras "ta monture" t'emmènera encore bien loin !!

Xav Le Tem 23/04/2015 14:35

Ah..hhhhhh.. le gainage , le gainage ! Moi j'ai essayé celui qu 'est floqué sur le maillot Trail Bussy Running , vous voyez ce que je veux dire ? Situé sur la manche gauche ! ...On trinque même avec Éric "Le Chev' " au départ des courses (manche contre manche ).
Ben je dois dire que le gainage ça "marche" moyen , je viens de réaliser les trois plus mauvais chronos de ma longue carrière de coureur à pied , sur mes trois dernières courses !
Je suis peut-être déjà en mode prépa du 100 bornes de Millau , vitesse Tortue , reste à maîtriser la PATIENCE TORTUE comme dit Le Coach ....... et banaliser un ou deux marathons comme dit Richard A ! Hou là , j'avais déjà mal aux pattes pendant mon dernier semi .
Va falloir qu'on me briffe sévère .

Suzy 23/04/2015 12:44

Bravo Pascal, très belle performance et bien beau récit !
Tu as encore probablement une bonne marge de progression !
A suivre donc...

Le Coach 23/04/2015 11:15

Bravo Pascal, c'est super.
D'accord avec Xav : pour mieux garantir une perf va faire un petit tour en province ...histoire de faire un week-end sympa. 5mn à gratter, avec ta ténacité ça doit passer.
Quant au 100 bornes c'est autre chose, il faut un entraînement quantitatif avec une patience de tortue.