RTTBlog - Activité TRAIL

Rechercher

INSCRIPTION AUX ACTIVITES

News JOGGING INTERNATIONAL

11 juin 2015 4 11 /06 /juin /2015 04:11
 M&G 2015 : 2 Bussy-Runners relatent leur premier marathon

Notre appel aux 2 néo-marathoniens a été entendu !

Jean-Luc et François nous livrent leurs impressions après leur tout premier marathon, qui plus est sur le Marathon Marne & Gondoire avec ses 42,2 km et ses 425m D+

Malheureusement, nous n'avons pas de photos exploitables pour illuster cet article. C'est ce qui arrive quand on ne court pas avec les couleurs du Club : nos papparazzi (même Oeil de Lynx !) ne les ont pas repérés dans la foule.

*****

Mon premier marathon : je ne sais pas si j'ai choisi le plus facile.....

Bon nombre de coureurs m'en ont parlé en bien malgré sa difficulté. Je decide d'y participer malgré quelques problèmes musculaires. 
Bien pire encore: je ne sais même pas si ma journée de congé sera acceptée.
Ça commence bien !
J'ai eu la réponse positive cinq jours avant. Je n'ai pas couru depuis une semaine. J'étais en matin la veille. Belle préparation !!! 
 
Le grand jour arrive : les conditions météorologiques sont idéales. Une grande partie de Bussy Running est au rendez-vous. Ils sont également surpris de ma participation sur ce marathon en individuel. 
9h00 tapantes : le départ est donné. Je pars en petite foulée pour récupérer mes jambes. J'effectue mes premiers kilomètres avec le quatuor " Claudio,Éric CR,Éric CH,Christophe B).
À la sortie de Bussy St. Martin,je rejoins Hervé T. Nous courons ensemble pendant quelques kilomètres avant que je le perde avant Jossigny. 
Je poursuis cette belle balade dominicale. Il y a du monde en course et de nombreux supporters. Les ravitaillements sont bien organisés et l'organisation est au top. 
Chalifert Km 17,900 : tout va bien. 
Lesches jusqu'à Pomponne : la douleur au fessier s'accentue
Hervé me dépasse puis Gilbert et Myriam. Je préfère marcher et faire quelques étirements pour repartir de plus belle. 
Malheusement, la douleur reste persistante par moment et les descentes me font mal dans le bas du dos. 
Je quitte Pomponne pour 9 Km encore de course. Le moral est bon malgré quelques petites grimaces.
J'ai une pensée pour ceux qui sont sur la "Trans'Ju " bien plus dure. 
Thorigny-Lagny Km 35 : le retour du Quatuor "Claudio, les 2 Éric et Christophe". Ils me dépassent et j'ai beaucoup de mal à développer une foulée pour les suivre. 
Lagny/St Thibault : je décide de marcher un peu pour mieux finir ma course. Thierry "le blond" me dépasse. Je l'encourage à poursuivre ses efforts dans la côte. Il est à fond le gars !!!
Gouvernes/Rentilly : ça sent l'écurie !!!
Je rassemble toutes mes forces vives pour finir en courant. Je mets de côté cette douleur et je franchi la ligne d'arrivée en 4H20. 
Je suis content d'avoir fini mon premier marathon. 
C'est une belle course !!!
Après l'effort, vient le réconfort. Je suis invité au pique-nique très convivial sur le site. 
Par la suite, certains termineront par un café chez Thierry.(Merci  a Thierry & Isabelle)
Belle journée n'est ce pas !!!
 
Jean Luc Rutil
 
*****

Bon, à force de lire les récits de tous les Bussy Running Coureurs, il fallait bien que ce jour arrive...

C’est mon tour de coucher sur le papier tout ce que j’ai pu ressentir…

Ce Marathon, c’était mon objectif de reprise…

Il faut dire que mon kiné (que je ne dénoncerais pas, vous savez, le grand à casquette..) m’avait conseillé cette course, car tardive dans la saison, me permettant ainsi de me remettre de mon année d’absence pour raison de santé.

Il faut dire que l’appréhension était au rdv, surtout la veille et pendant la nuit…

Le mur des 30 km ?

Le ravitaillement ? Sur place ou à emporter ?

La chaleur ?

Les chaussures ? Les semelles ? Semi ou total gel ?

Un réveil de douleur en bas du dos ? Je freine ou j’ignore en croisant les doigts ?

Barrière horaire en 6h30 ? Il faut que je le fasse en moins que cela….

Tout cela pour dire que la nuit a été entrecoupée de questions….

Dimanche, enfin j’y suis…

Bizarre, pas besoin du radioréveil… :-)

Je me prépare et c’est parti !

Check liste : gels, barres et 1.5 de boissons, ok tout y est ! Il ne reste que moi !

5 min de route en 2 roues et j’y suis.

En arrivant quel plaisir de voir tout le monde, le temps est de la partie et le ciel est magnifique.

Après la séance bisous puis celle des photos avec le Patou et ses Patounettes (vous savez le marathonien qui a fait un stage au Maroc sur plusieurs jours et qui est revenu avec des envies d’Harem…), nous nous dirigeons vers le départ.

Ca y est c’est parti… envie de m’élancer mais prudence oblige, je me bloque à 10.5 km/h

Les 1ers km sont un régal, les 1ers ravitos sont assez rapprochés et pourraient même me faire regretter d’avoir embarqué le nécessaire…

Le tracé, pour moi qui ne suis pas un grand fan du bitume, est franchement génial, on alterne, route, chemin, tout ce que j’aime.

Arrivé au rond-point de la Jonchère, une foule en délire m’acclame.

Ah, ça y est, je suis enfin reconnu à ma juste valeur…

Bon d’accord, il ne s’agissait que de deux supporters… mes enfants ! N’empêche, ça fait plaisir !

Puis plus loin, c’est ma femme, qui me suit en voiture pour m’encourager avant de retourner travailler.

Les km s’enchainent, je découvre de nouveau paysage, le gros de la troupe est devant, j’ai pris mon allure et me suis calé à 10 km/h, pour l’instant tout va bien…

Au détour d’un méandre du tracé, je retrouve mon Kiné préféré qui me dit de lever le pied, car d’après lui je vais trop vite et serais parti sur une arrivée en 4h10 4h15.

Je ralentis prudemment et passe sous la barre des 10 km/h, il sera bien temps de reprendre un peu de vitesse si tout va bien.

Au km 26, je rattrape Margot et Fred qui ont décidé de ralentir le pas, quoique, les ayant aperçu, j’ai peut être accéléré aussi… et bien m’en a pris.

Quelques km plus loin Fred nous fait part de son souhait de s’arrêter à 30 km, ce qui représente ainsi une bonne sortie longue.

Moi, arrivé au 30ème kilomètre, ma crainte se confirme.

Ma sciatique se réveille et me rappelle sa douce présence. Rien d’insurmontable, juste un léger point en bas du dos, mais à surveiller afin que cela ne devienne pas bloquant. Bah oui, j’ai quand même envie d’être finisher….

A partir de là, toutes côtes se feront en marche plus ou moins rapide… prudence oblige !

Aux alentours du 36eme km, je découvre des muscles nouveaux dont j’ignorais l’existence, mais seul bénéfice, ma sciatique me laisse continuer sans elle.

Un peu avant la montée sur Lagny, la douleur dans mes ‘nouveaux’ muscles devient omniprésente et je décide de ralentir le pas…

C’est sans compter sur une Margot qui veut finir en 4h30 et qui me relance aussitôt que je fais mine de ralentir…. Et elle tiendra ce rôle jusqu’à la fin…

Nous alternons donc la marche et les relances sur le plat, je dis à Margot de partir devant, mais elle ne veut rien savoir et reste à mes côtés.

Dernier kilomètre, mes jambes sont lourdes mais les douleurs sont parties, avec Margot nous entamons la légère montée vers la grille du parc puis celle menant à la ligne d’arrivée.

Arrivés en face du château, nous nous prenons la main afin de passer la ligne d’arrivée ensemble, ce que nous faisons 250 m plus loin.

OUF, j’ai fini ! Mon chrono indique 4h30 et 13 secondes, par la suite j’ai surement écopé de 2 minutes de pénalité car mon temps officiel passe à 4h32 ???

En tout cas merci beaucoup à Margot de son soutien et de sa présence.

Et bravo à tous les autres.

Rdv l’année prochaine pour ma seconde édition ?

François Bandry

Partager cet article

Publié par Jean-Luc / François
commenter cet article

commentaires

Lorenza 15/06/2015 15:59

Deux récits très sympas de ce marathon difficile mais festif. Vous avez su tous les deux finir vaillamment votre premier marathon et comme il est difficile et qu'il faisait chaud, c'est tout à votre honneur ! Bravo et merci !
La couverture médiatique de cette journée très " BR " aura été à la hauteur de l'évènement : reportages, album photos, récits, que du bonheur, la lecture de ces deux blogs : BR et RTTB !

Suzy 11/06/2015 21:53

Quelles plumes les garçons !! C'est un plaisir de vous lire tous les deux.
Bravo pour votre premier marathon : en effet, vous n'avez pas choisi le plus facile !
Bonne récupe.

Albus 11/06/2015 14:48

Un grand bravos à vous deux, car je n'aurais jamais fait mon premier marathon sur M&G, trop difficile. Cela laisse de bon moment pour les prochains.
Bonne recup.

Delphine 11/06/2015 11:38

Bravo vous pouvez être fière de vous

Fleurette 11/06/2015 11:16

Bravo a tous les deux pour votre performance. Savourez ces précieux moments! Et bonne récup !