INSCRIPTIONS AUX ACTIVITES

PARTENARIAT 2019-2020

Une équipe de 7 coureurs et coureuses de Bussy Running s'engage sur le Marathon des sables 2020 afin de récolter des fonds pour l'association "Vaincre la Mucoviscidose"

Plus d'information ici

19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 11:13

      SNT 9279

Quelques nouvelles de la course BEHOBIE - SAN-SEBASTIAN (47ème édition).

Départ de la course à 11h10, après les fauteuils roulants et hand bike (10h30) les rollers (10h40) et les 1ers coureurs (11h00).

Chaude ambiance (25.000 participants, soit 3.000 de + que l'an passé), sous un soleil radieux (contre une grosse grosse pluie en 2010).

Une foule incroyable, tout le long des 20 kms, qui crie "Benga - benga" à tout va.

De quoi vous booster les mollets, et il va falloir en avoir, car les côtes sont raides. On est pas dans la côte des Gardes, mais cela grimpe sec pendant près de 1,5 km.

Dès le départ, Gilou (alias JF.) se place devant Patrick et moi.

1er ravito au 3ème km. Il arrive tellement tôt sur le parcours qu'on le voit trop tard et qu'on le loupe. C'est pas grave, à raison d'un ravito tous les 3 ou 4 kms, cela laisse de la marge.

Passé la 1ère grande difficulté, je croyais (selon les dires de Patrick) que c'était qu'une longue descente. Que nenni, nenni, cela remonte rapidement.

L'ami Patrick, qui l'année dernière avait pété le chrono et fait moins de 1h30 (en partant dans le sas des 1h50 et en finissant pour autant 1er de sa catégorie ) s'aperçoit que cette année il y a de la côte. Comme quoi les années se suivent mais ne se ressemblent pas !

Faut dire que l'an passé, il était guidé par un vrai guide (celui du Marathon des Sables) et pas une chèvre qui s'arrête à tous les ravito pour boire un gobelet et s'en jeter un derrière la casquette (au sens littéral du terme).

La fatigue se fait sentir. Devant JF et JP, son DV (déficient visuel) prennent le large. On ne les voit plus au loin.

La seconde grosse côte du 16ème arrive. On la grimpe tant bien que mal (surtout moi) et on entame la descente.

Quelques coups de klaxon dans la descente (mais mon espagnol a fondu au soleil - 23 degrés à midi, et je ne sais plus comment on dit "Poussez-vous" en spanich). On double tant bien que mal.

Au 18ème, pas d'arrêt au stand. Toujours pas de JF à l'horizon.

Plus que 2 bornes pour tenter de le rattraper. Mais peine perdue, le sprint final n'aura pas suffit, les 2 compères finissent 15' (soit 50 m environ) devant nous et prennent ainsi la 3ème place sur le podium.
JF et JP finiront en 1h38'26 et Patrick et moi en 1h38'42.

Les autres DV arrivent peu à peu, par grappe de 2 (bizarre cette manie ...).

L'association AVH (si vous ne connaissez pas allez voir sur le site...) est toutefois bien représentée face aux Espagnols, avec Franck (1er DV, qui franchit la ligne en 1h27 et qq secondes).

Après ces émotions, retour à Behobie, pour une bonne douche, un repas à l'heure espagnole (début du repas vers 15h45) et remise des prix à tous les participants Handisports à l'arrache, juste avant de reprendre le taxi pour Hendaye.

Quoi qu'il en soit, ce fut un week-end super sympa, avec :
- un temps de ouf,
- des tapas le samedi midi dans une ambiance espagnole survoltée,
- une baignade en caleçon un 12 novembre (pas sûr de pouvoir le refaire avant longtemps),
- une course certes difficile, mais avec un nombre d'afficionados que l'on ne verra jamais en aussi grand nombre sur le Marathon de Paris,
- une entraide et une amitié entre tous les guides et leur DV (près de 15 binômes AVH avaient le déplacement) qui font chaud au coeur et donnent encore plus l'envie de partager d'autres courses,

- et, cerise sur le gâteau, vendredi soir Patrick et moi on a eu le privilège de dîner avec Joël JANNOT (double champion olympique en fauteuil roulant en 2000 et 2004, champion du Monde (je ne sais pas si je dois mettre un S à champion), champion de France et 5 fois vainqueurs du Marathon de Paris (et 5 fois 2ème !).

Bref une super pointure et un tour de bras à faire pâlir les culturistes, qui pour sa 1ère participation en handi bike (fauteuil avec pédalier à main)
a mis la barre un peu haute (voire très basse) avec un chrono de 35 mn et quelques secondes (cela dit il était déjà détenteur du record en fauteuil en 46 mn) !

Bref un super week-end où tout était réuni pour en garder un super souvenir.

De votre envoyé spécial en direct du TGV du retour.

Thierry

commentaires

Lafoléeduseqse 27/11/2011 19:35

Qu'est-ce que j'entends qu'on parle dans mon dos.....la pudeur ne me permet plus de faire trop de commentaires, vous le comprendrez, nous avons maintenant un club sérieux qui remporte des
récompenses à tour de bras ...
Retournez-vous les mecs pour voir un peu vos musculatures... ?

Le Chev 22/11/2011 22:07

Eh !Oh ! on se calme, les filles ! ça milite au MLF et ça devient aussi hystérique qu'une ricaine devant un chippendale ... manquerait plus que lafoléeduseqse* s'en mêle !
*elle se reconnaîtra ...

Mlise 21/11/2011 23:13

Pétard ! Ce récit devient de plus en plus consistant avec ces photos. La couleur noire de vos caleçons vous donnent bon teint ! Vivement les prochaines compéts.

Isabelle 21/11/2011 21:33

Lorenza, mate la photo, tu es servie !

Demande autre chose pour voir...

Lorenza 20/11/2011 13:43

Une baignade en caleçon ? On veut voir !!! un chouette week-end donc, bravo à vous !