RTTBlog - Activité TRAIL

Rechercher

INSCRIPTION AUX ACTIVITES

News JOGGING INTERNATIONAL

30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 21:05

 

 

bubuBonjour,

Je m’appelle Bubu et je suis un ours.

Le week-end dernier, je suis allé à Berlin. Un ours à Berlin, me direz-vous, cela n’a rien d’original. Il y en a plein les rues, des ours, à Berlin : des ours immenses, alignés sur les trottoirs des grandes avenues, de toutes les couleurs.

DSC00748

 

Mais moi, je venais de France et durant toute la première partie du séjour, j’étais un clandestin, caché dans un sac plastique, au fond de la valise de Myriam. Depuis ma cachette, je n’ai pas vu grand-chose mais j’ai tout entendu  et je peux vous dire qu’il y avait une sacrée ambiance !

Avant la course, ils étaient tous excités comme des puces. Moi, je suis resté bien tranquillement dans la chambre des trois Grâces (Marguerite, Myriam et Chantal) mais j’ai eu droit au récit détaillé de la journée quand les filles sont rentrées :le soleil qui brillait, les restaurants où ils se sont tous gavés de pâtes, la bière qui coulait ( presque ) à flot, le retrait des dossards… Je croyais bien naïvement qu’en cette veille de marathon,  les filles allaient vite éteindre la lumière mais non ! Elles ont fait les folles, les trois Grâces !

Demandez donc à leurs voisins de chambre : à Françoise et Bernard, à Suzy et Rodolphe, ils pourront tous vous le confirmer ! Et vas-y que je te pousse de cris de guerrières «  Hiha ! », que je te répète la danse tribale de Bussy Running (une sorte de Haka made in France). Bon, tout ce petit monde a tout de même fini par s’endormir car le réveil sonnait très tôt.

Le dimanche ? J’ai eu la paix toute la journée ! C’est qu’ils en ont mis du temps pour les parcourir, ces fameux 42, 195 km !  J’ai attendu bien sagement mon heure de gloire, (parce que j’ai connu mon heure de gloire, oui, oui, patience, je vous raconterai plus tard …) au calme dans la chambre.

Pendant ce temps-là, ils ont couru et je pense que mes trois copines de chambre ont dû, enfin, se taire ! Sauf Myriam et Christelle qui ont accompagné Catherine, Laurence et Béatrice  à partir du km 27 et qui n’ont pas arrêté de papoter pour leur tenir compagnie et les soutenir (jolie performance !).

Du marathon, que dire ? Que le record du monde a été battu ? Mais non, il y a beaucoup plus important ! On se souviendra de la superbe course de Chantal ( hiha ! Même pas mal ! ) et de Roland, oups ! Rodolphe, du parcours roland oups ! roulant dans Berlin ruisselant de soleil, de l’émotion difficilement contenue au moment du départ, de l’ambiance (orchestres, danseuses, acclamations du public), des accompagnateurs-groupies du groupe ( Catherine, Anaïs, Laurent, Bernard) qui n’ont pas hésité à sillonner Berlin en tous sens pour encourager leurs coureurs et prendre de belles photos, de la joie de chacun et de tous à leur retour à l’hôtel…

DSC01561

Le dimanche s’est terminé au bar de l’hôtel et au restaurant et c’est le moment que Myriam a choisi pour me faire sortir de l’ombre, alors, tout ce qui suit, je l’ai vu, de mes yeux vu, et je l’ai entendu ! En fait, j’étais une surprise, un cadeau, le lot offert à celui ou celle qui remporterait le quizz que Myriam avait concocté pour tous les participants ( je pourrais vous dire combien mesure Patrick, la pointure de Claudio, le dessert préféré de Marguerite mais …. Je ne vous le dirai pas). Comme ils ont tous triché, c’est la meilleure coureuse ( Chantal )  qui est devenue ma maîtresse et je suis enfin sorti de mon sac en plastique … Quel accueil !

Pour le reste du séjour, je suis passé de bras en bras, du sac à dos de Patrick au giron d’Isabelle, ma super nounou et puis, j’ai dormi dans le lit de Chantal. On m’a papouillé, bichonné, j’ai été le témoin privilégié de l’après-course : le soulagement de Gilbert lorsqu’il a su que Laurence était allée ( un peu ) moins vite que lui, les crampes de Laurent, la jolie robe de Françoise, la joie de notre coach Michel qui a su surmonter sa déception et se réjouir du succès de son équipe, la super soirée choucroute-saucisse-méga-jarret-de-porc-goulasch-et-bière-à-volonté …

DSC00827  DSC00831

 

Voilà, je suis devenu la mascotte de Bussy Running.

 

( j’ai le super maillot, pas vous ? ) Le lendemain, je suis monté à bord du bus panoramique pour découvrir Berlin, je suis monté à bord de l’avion.

Je suis Bubu, l’ours le plus choyé du monde et je ne m’ennuie pas une minute ! Chantal m’emmène partout, à l’école, au restaurant et puis, elle me prête : tiens, en ce moment, je suis chez Lulu. Bubu chez Lulu, tout un programme, non ?

En tous  cas, pour ceux qui hésiteraient encore, les week-ends Bussy Running, c’est sportif …. Festif, gastronomique et qu’est-ce qu’on rigole ! A bientôt pour de nouvelles aventures !

 

Je vous embrasse tous

 

Bubu  

 

      RESULTATS MARATHON DE BERLIN 2011 RESULTATS MARATHON DE BERLIN 2011

BERLIN 2011 BERLIN 2011  

 

Partager cet article

Publié par lolo - dans Résultats
commenter cet article

commentaires

Christophe H 01/10/2011 08:27


Bravo à tous mais Félicitations à Super-Chantal qui a encore frappé : 3h51 !
La choucroute fait envie, mais promis, je vous enverrai un reportage sur la cuisine de Vénitienne à la fin du mois.
Christophe


Mlise 30/09/2011 23:00


Mais c'est quoi ce délire ?
ça rigole, ça boit de la bière, ça dévore de la
choucroute... Il ya même aussi un nouveau Bubu qui ne court pas... mais tellement attachant qu'après Lulu, peut être que je serais demandeuse.
Belle histoire que voilà.


Le Chev 30/09/2011 22:30


C'est pas du jeu ! Je suis sûr que c'est pas Bubu qui nous a pondu cette prose : y'a même pas de tâches de miel !
Et même que ce serait une habituée des concours de nouvelles que je ne serais pas étonné ...
Je vous le redis : c'est pas du jeu !
De quoi on va avoir l'air, maintenant, avec nos petits récits de courses ? déjà qu'il faut qu'on progresse en course, s'il faut en plus se mettre à la littérature ...
Comment dire ? c'est pas du jeu ...
Ah oui, j'allais oublier : Bravo à tous, mais surtout à toutes les grasses...
Les Grâces ? ah bon ? je l'avais dit : il y a des progrès à faire.
Bisous